5 points essentiels pour apprendre à s’aimer

by Blondie Birds
6 commentaires
5 étapes essentielles pour apprendre à s'aimer

C’est bientôt la Saint-Valentin alors on va parler d’amour (et on va apprendre à s’aimer soi-même pour commencer). Là, on entre au cœur d’un sujet un peu sensible. Je le sais et ce n’est pas la peine de courir te cacher puisqu’il est l’heure de crever l’abcès jeune gazelle ! Certaines personnes réussissent à avoir une confiance en eux qui fait rêver. Et tu sais comment ils font ? Ils s’aiment. Bon, ils s’aiment entre eux mais ils s’aiment surtout eux-mêmes. C’est pas simple, surtout à certaines périodes de la vie – coucou l’adolescenceeee – mais c’est comme tout, ça s’apprend et surtout, ça se développe.

1/ Reconnaître ses capacités

« Je suis trop nulle pour…. » (à remplir avec le million de critiques que tu t’infliges chaque jour). Ça tu vois, c’est typiquement une phrase à bannir. S’il y a des vérités qu’on ne peut pas se cacher (ouais ok, t’es particulièrement nulle en cuisine, et alors ?), il est important de soulever une question importante : qu’est ce que tu sais faire ? Et ne me dis pas « rien » car je sais que c’est faux. Cela peut passer par des trucs très simples : tu as un don particulier pour l’organisation, tu sais être super patiente, tu sais gérer un budget comme personne, tu chantes bien, tu joues au basket divinement bien… ET J’EN PASSE. En réalité, il y a un million de trucs que tu sais faire. Il s’agit maintenant de le reconnaître et d’en faire une force.

2/ Accepter de ne pas être parfaite

Même Beyoncé n’est pas parfaite (si, si, je te jure). Parfois tu peux être ronchon, ne pas avoir envie de sortir, ne pas avoir envie de voir des gens. Parfois tu peux te trouver trop grosse, tu peux te dire que ta peau est sacrément dégueulasse ou encore que tes pieds sont un peu similaires à ceux de Bilbo le Hobbit. Spoiler alert : c’est normal de ne pas toujours se sentir au top et c’est complètement normal de se trouver des imperfections. Mais c’est pas normal de se le répéter sans cesse jusqu’à ce que ça devienne une obsession. A priori si tu lis ceci, tu es un humain et non une machine pimpé sur-mesure. Apprends à reconnaître les jolies choses en toi, qu’elles soient physiques ou non. Tu fais des erreurs, tu vas continuer d’en faire et tu sais quoi ? Les autres aussi.

3/ Oser dire non

Ça c’est un truc que j’ai trop souvent refusé de faire. Par peur de blesser les autres, de les décevoir. Et tu sais quoi ? Dans l’histoire c’était moi qui étais déçue de moi-même. Je me sentais naze de ne pas être capable d’affirmer mes sentiments, tout ça dans le but de faire plaisir aux autres. Puis un jour, j’ai pris conscience qu’un peu « d’égoïsme » ça ne faisait pas de mal. Si tu n’as pas envie de faire quelque chose (te rendre dans un endroit dont tu te fiches pertinemment, partager un repas avec tes collègues relous, prêter ton super DVD Live Collector d’Alizée…) alors tu as juste un mot à dire : non. Parfois tu n’es même pas obligé d’apporter plus d’explication. C’est comme ça, c’est non. Tu respectes ainsi ce que tu ressens et du coup, tu te respectes toi-même !

4/ Ne pas se comparer aux autres… mais s’inspirer

La comparaison c’est un truc vraiment mauvais. Puisque chaque personne est unique, difficile de comparer avec justesse plusieurs personnes. Et pourtant, c’est ce que tu fais sans cesse. Tu as ta propre personnalité et c’est parfait comme ça. Continue de la cultiver et inspire-toi. Cela ne veut pas dire devenir le « copié-collé » d’une personne, mais simplement prendre en elle ce qui te plaît tant et l’adapter à ta propre personnalité. S’inspirer d’une personne ça passe par plusieurs trucs : observer, échanger, partager des moments ensemble…

5/ Transformer la critique en compliment

C’est super simple. Tu vas transformer ton « j’ai de grosses cuisses » par « j’ai de superbes jambes ». C’est tout bête, mais te focaliser sur quelque chose que tu aimes chez toi va t’aider à t’apprivoiser toi-même et à t’accepter telle que tu es.

 

Et toi, tu as des astuces pour t’aider dans cette quête de l’amour de soi ?

Ces articles devraient te plaire 👇

6 commentaires

Marie E. 14 février 2018 - 13 h 12 min

Merci pour toute cette bienveillance. Un article qui fait du bien au moral, des choses simples, mais qu’il est important de se rappeler parfois. Surtout ces derniers temps pour moi, en pleine recherche de stage, je suis en constante remise en questions ( et dévalorisation…).
A bientôt,

Reply
Blondie Birds 15 février 2018 - 11 h 39 min

Merci à toi Marie ! Très contente que cet article te parle 🙂
Bon courage à toi, je suis certaine que tu vas trouver !
À très vite ♥

Reply
Shureilya 23 février 2018 - 22 h 36 min

J’adore ton article car je me reconnais dans les points que tu énumère, et surtout dans le 1er et le 3ème… Un vrai art de savoir dire non! Je pensais que c’était normal d’être conciliante et arrangeante, que de toute façon on ferait pareil pour moi… Et puis j’ai eu un déclic pendant ma grossesse où j’ai constaté que certaines personnes ne prenaient pas du tout ma situation de femme enceinte en compte (pas de boissons sans alcool aux repas auxquels j’étais invitée par exemple…) Non mais WTF ? C’est triste à dire mais on dirait qu’envoyer les gens bouler de temps en temps permet d’entretenir le respect qu’ils nous porte -_-‘
Ton article est super et nous fait revenir à l’essentiel, merci <3

Reply
Blondie Birds 26 février 2018 - 17 h 15 min

Tu as totalement raison, c’est triste d’en arriver là mais parfois je crois que c’est nécessaire en effet !
Merci de ton retour, je suis ravie que l’article te parle 🙂
À très vite ♥♥

Reply
Maïlys LD 1 mars 2019 - 23 h 39 min

Mon chéri m’a été d’une aide précieuse, pour l’acceptation de mon corps surtout. Pour le reste, ça dépend des jours, parfois c’est avec, parfois c’est sans. Par contre, depuis que j’ai fais le tri dans mes relations (familiales) je suis beaucoup plus positive car j’ai arrêté de me prendre la tête pour les autres : ça me laisse tellement plus de temps pour moi. Ceci dit, c’est pas facile tous les jours non plus, c’est une bataille quotidienne et y’a des jours , j’ai juste pas envie de me battre.

Reply
Blondie Birds 2 mars 2019 - 10 h 27 min

Tout à fait d’accord avec toi !
En faisant le tri, on se rend compte de toute l’énergie qu’on pouvait dépenser pour des choses/des gens qui n’en valaient pas forcément la peine…
Courage !

Reply

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir une expérience magique ! Ok !