[DIY] Faire un déodorant maison naturel et sain

faire déodorant maison diy naturel

Aujourd’hui, nous allons parler aisselles et transpiration. Un programme très glamour non ? Bon, j’imagine que vous n’êtes pas sans savoir que les déodorants vendus dans le commerce contiennent beaucoup de vilaines choses pour la santé (ok, le déodorant n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais là n’est las sujet, alors re-concentre toi jeune padawan !).

J’imagine que tu as déjà entendu parler de l’aluminium qui est présent dans un grand nombre de déodorants. S’il est super efficace contre la transpiration, il est aussi hyper nocif pour la santé. Certaines études font également le lien entre ce dernier et le cancer du sein (et pas que… on trouve également une belle liste de maladies qui ne font pas vraiment rêver). Sur le sujet, vous trouverez bien évidemment plusieurs sons de cloche, à vous de vous forger votre avis.

Deuxième point noir, l’alcool. Il en existe plusieurs types (ils ne sont pas tous à fuir!) qui sont très utilisés dans nos produits cosmétiques du quotidien, dont le déodorant. Les deux alcools à bannir sont « Alcohol ou autrement appelé Alcohol Denat » ainsi que « Isopropyl alcohol » que l’on peut également retrouvé sous le nom d’Isopropanol. En plus d’assécher la peau, l’alcool fragilise grandement l’épiderme. Encore une fois, plusieurs études ont été menées sur le sujet et on parlerait alors de véritable danger si le dosage est trop important.

Je vous épargne l’énorme liste des ingrédients souvent dégueulasses que l’on retrouve dans les déo (parabens toussa toussa) et je passe tout de suite à LA solution. Je m’intéresse depuis quelques années à la manière de réaliser ses propres cosmétiques avec des ingrédients coolos pour la planète et pour notre santé. Fatalement, je décide de passer enfin le cap en réalisant mon propre déo maison. Avant ça, plusieurs questions sont venues se fighter dans ma tête : « mais attend, plus d’aluminium ok, mais je n’ai pas spécialement envie de me retrouver avec les chutes du Niagara sous les bras, alors comment on fait ?» ou encore « Pas d’alu, pas d’alcool ?AH-MAIS-SUPER-L’ODEUR-QUOI ».

En parcourant de nombreux sites sur la question, je me suis dis qu’après tout, il n’y avait qu’à faire le test. Je tiens à préciser que la recette suivante n’est pas pour créer un anti-transpirant mais bien un déodorant. En gros, on ne s’empêche pas de transpirer, mais on évite de sentir le buffle qui revient du sport.

Alors on a besoin de quoi ?

Il faut du bicarbonate de soude (très facile d’en trouver, en grande surface ou bien même en pharmacie –mais un peu plus cher -), de l’huile de coco, de la Maïzena (super easy à trouver, vous avez juste à ouvrir les placards de mamie !) et enfin des huiles essentielles.

Comment on fait ?

Tout d’abord, on fait chauffer 100 grammes d’huile de coco si celle-ci est encore à l’état solide. Pour cela, plusieurs possibilités : la laisser réchauffer au soleil, sur le radiateur ou alors au bain-marie/ou micro-ondes. J’ai personnellement opté pour cette dernière technique. On verse ensuite son huile de coco liquide dans le pot qui accueillera notre déo maison.

Ensuite, on ajoute 60 grammes de bicarbonate de soude et 40 grammes de maïzena. Le tout, cuillère par cuillère, tout en mélangeant bien pour éviter les gros grumeaux qui ne feraient pas trop esthétique sous les aisselles.

Enfin, on ajoute les huiles essentielles. Je vous conseille de bien vérifier les différentes propriétés des huiles avant de les combiner. (Attention notamment aux huiles hyper-photosensibilisantes. Bien évidemment, des précautions sont à prendre si vous êtes enceinte, asthmatique etc.) Pour ma part, j’ai opté pour l’huile essentielle de lavande et de menthe poivrée. On ajoute alors 10 gouttes de chaque flacon, et on mélange bien. Pour en savoir un peu plus sur les propriétés des huiles essentielles, c’est par ici.

faire-son-deo-maison

On mélange le tout et on place au frigo afin de laisser le mélange se figer. Compte tenu de la période actuelle, il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, je conserve mon déodorant à l’air ambiant dans ma salle de bain. Ensuite, c’est magique, vous n’avez qu’à utiliser vos petits doigts pour vous l’appliquer.

Et le verdict après plusieurs jours d’utilisation ?

Bon, le premier point noir c’est l’odeur. Sur le coup, j’aimais plutôt le mélange des huiles essentielles, mais au fil des jours, il me lasse grandement et m’écœure presque. Du coup je retenterai, mais avec d’autres huiles essentielles.

Ensuite, au niveau de l’application, c’est certes moins confort qu’un stick, mais ça ne me dérange pas plus que ça et je ne perds pas un temps fou à me l’appliquer chaque matin.

Au niveau de la tenue, je n’ai pas spécialement remarqué de tâches d’huile sur mes vêtements. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire de se plâtrer les aisselles, un tout petit peu de produit suffit largement. L’avantage par rapport aux déodorants du commerce, c’est que vous pouvez définitivement dire adieu aux sensations d’inconforts (picotement, sensation de brûlure etc). Jusqu’en fin de journée, je peux dire que le déodorant fait bien son boulot. J’avoue tout de même qu’une petite retouche en début d’après-midi est parfois nécessaire car l’odeur des huiles s’estompe petit à petit.

Concrètement, le pari est réussi. Du moins pour les saisons automne/hiver. Je ne suis pas certaine (à moins de trouver un combo d’huiles essentielles de folie) que je porterai ce déodorant en été par 40° dehors. Le petit bijou a tout de même ses limites !

You may also like

3 comments

  • Je suis aussi conquise par ce déo. J’ai tenté avec l’HE de sauge mais prendre sans en fait! J’en mets un peu partout en l’appliquant le matin mais c’est le seul hic. Et ai remarque un peu de poudre blanche sur le débardeur ce week-end… A voir cet été ce que ca donnera. Tu as aussi un retour à ce niveau?

    • Tu laisses bien sécher le tout avant d’enfiler tes vêtements ?
      Je suis justement en train de bosser sur “une nouvelle recette” qui pourrait me convenir pour l’été… si ça fonctionne bien je t’en dirais des nouvelles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.